Chercheuse / Chercheur du mois

Prof. Vincent Dion, Center for Integrative Genomics, Université de Lausanne

janvier 2017
Le Professeur Vincent Dion est un jeune chercheur spécialisé dans l’étude des maladies rares. Dans ses travaux publiés récemment dans le journal Nature Communications, il démontre brillamment ce que peut apporter le système CRISPR/Cas dans ce domaine. Ses recherches ouvrent la voie à des pistes de thérapie génique pour les maladies rares à l’avenir. Il est soutenu dans sa démarche par la fondation Gebert Rüf Stiftung.

Prof. Dr. Gerald Schwank, Institute for Molecular Health Sciences, EPF Zurich

octobre 2016
Les recherches menées par le jeune scientifique Gerald Schwank font de lui un pionnier dans le domaine de la modélisation organique tridimensionnelle et des thérapies géniques basées sur la nouvelle méthode de génie génétique CRISPR/Cas. Gerald Schwank a également érigé, en coresponsabilité, la première «Swiss Organoid Biobank» inhérente à la plateforme technologique Nexus. La communauté scientifique est unanime sur le fait que ses recherches contribueront fortement à révolutionner la médecine du futur.

Prof. Timm Schroeder, D-BSSE, EPF Zurich

août 2016
Timm Schroeder et son groupe s’intéressent aux mécanismes moléculaires qui sont à l’origine des décisions sur le destin des cellules souches. Les recherches interdisciplinaires du groupe visent à comprendre le comportement des cellules sanguines et d’autres cellules souches dans les organismes sains et malades afin de développer de nouvelles thérapies dans le domaine de la médecine régénérative. En 2012, la Société internationale d’hématologie expérimentale a décerné le McCullogh and Till Award aux travaux du Prof. Schroeder.

Prof. Dr Johan Auwerx, Laboratory of Integrative Systems Physiology LISP, EPFL

juin 2016
Valar morghulis – Personne n’échappe à la mort. Le processus de vieillissement auquel nous sommes tous soumis semble irréversible. Cela s’explique par la capacité limitée de nos cellules à se diviser. On parle alors de sénescence. Ce processus biologique entrave notamment la régénération des muscles squelettiques avec l’âge. Le Prof. Auwerx et son équipe cherchent en particulier à identifier le mécanisme qui déclenche la sénescence des cellules souches des mitochondries, les «centrales énergétiques» de nos cellules. Les dysfonctionnements des mitochondries jouent un rôle déterminant dans le processus de vieillissement. Le Prof. Auwerx a été récompensé à plusieurs reprises pour l’excellence de ses recherches.

Professeur Martin Jinek, Institut de biochimie, Université de Zurich

avril 2016
Le professeur Martin Jinek s’intéresse tout particulièrement aux ARN. Les ARN sont des brins complémentaires aux ADN qui servent essentiellement à la fabrication des protéines dans la cellule. Ils jouent toutefois également un rôle important dans la régulation des gènes. Martin Jinek est le premier auteur de la publication qui a déclenché l’engouement pour les CRISPR. Il a été récompensé plusieurs fois pour ses performances en matière de recherche. En 2013, il a reçu une ERC Starting Grant de 1,5 million d’euros. Deux ans plus tard, le prix Friedrich Miescher lui a été attribué. Celui-ci est doté de 20 000.– CHF et distingue les jeunes chercheurs du domaine de la biochimie; il est considéré comme la plus grande récompense en Suisse dans ce contexte. Les recherches de Martin Jinek sont aussi reconnues au niveau international: l’été dernier, il a ainsi été récompensé en recevant le Vallee Young Investigator Award, un prix doté de 250 000 USD.

((alle einträge))