Cancer du poumon: espoir d'une immunothérapie plus efficace

Un phénomène de «paradoxe et échec» a forcé des scientifiques de l’EPFL à creuser plus profondément dans leur recherche d’un moyen de stimuler la puissance de l’immunothérapie dans le cancer du poumon. La compréhension du problème – et la découverte de sa solution – ont mené à une thérapie potentiellement prometteuse pour certains patients.

Le cancer du poumon est la principale cause de mortalité due au cancer. Les traitements actuels recourent à l’immunothérapie, souvent en association avec la chimiothérapie, mais les bénéfices restent maigres pour les patients. Dans une étude préclinique, des chercheurs de l’EPFL ont testé une méthode connue pour augmenter l’efficacité de l’immunothérapie dans d’autres cancers. L’article relatant cette étude fait la couverture de Science Translational Medicine.

«Le type d’immunothérapie autorisée pour le traitement du cancer du poumon, appelé blocage de point de contrôle immunitaire (immune checkpoint blockade, ICB), réside dans une classe de médicaments qui peuvent induire les cellules immunitaires CD8 T à attaquer la tumeur», déclare Amaia Martinez-Usatorre, auteure principale de l’étude et postdoc dans le laboratoire du professeur Michele De Palma. «Malheureusement, seul environ un cinquième des patients atteints de cancer du poumon peuvent bénéficier de l’ICB et les réponses à long terme sont rares.»

Bakterien in die Falle locken

Neue Wege um mRNA-​Moleküle herzustellen

CRISPR pioneer Feng Zhang's latest work delivers mRNA, gene therapy with a human protein

CAR-T-Zell-Therapie hilft bei schwerem Lupus erythematodes

Ein Blick in die Zukunft der Medizin: Der "Digitale Zwilling"

CRISPR gene editing in human embryos wreaks chromosomal mayhem