Prises de positions

Prise de position de la fondation Gen Suisse sur l’initiative pour l’interdiction de l’expérimentation animale et humaine

mars 2019
La fondation Gen Suisse s’oppose fermement à l’initiative populaire fédérale «Oui à l’interdiction de l’expérimentation animale et humaine – Oui aux approches de recherche qui favorisent la sécurité et le progrès». En effet, cette dernière adopte une position extrême, qui menace le progrès et l’innovation et ne permet pas de garantir des médicaments et des vaccins efficaces à long terme. Avec ses exigences radicales, l’initiative touche également les études cliniques de nos hôpitaux universitaires, tout comme diverses autres branches telles que l’agriculture ou l’industrie agro-alimentaire.

Prise de position sur les expériences de He Jiankui

novembre 2018
La Fondation Gen Suisse soutient l'avis des "National Academies of Sciences, Engineering, and Medicine" et condamne les expériences de He Jiankui d'un point de vue éthique et médical.

Prise de position de la fondation Gen Suisse concernant la votation populaire sur la «Souveraineté alimentaire»

septembre 2018
NON à l’initiative pour la souveraineté alimentaire. Cette initiative affaiblit la compétitivité et la capacité d’innovation du secteur agroalimentaire suisse et limite, sans raison valable, la liberté de la Suisse sur le plan du commerce extérieur. Par ailleurs, l’initiative demande l’interdiction de l’utilisation des organismes génétiquement modifiés (OGM) dans l’agriculture, et ce, sans fondement scientifique, ce à quoi s’oppose Gen Suisse pour des raisons fondamentales. Le moratoire sur le génie génétique en cours doit permettre une discussion approfondie et objective sur l’utilisation éventuelle des OGM en Suisse.

Position de la fondation Gen Suisse concernant la «Révision totale de la loi fédérale sur les analyses génétiques humaines»

mars 2018
La fondation Gen Suisse salue la révision totale de la loi sur les analyses génétiques humaines (LAGH), qui tient compte des développements technologiques actuels et futurs et définit des règles (plus) claires dans l’utilisation des tests génétiques «direct-to-consumer». A quelques détails près, elle soutient entièrement la proposition du Conseil fédéral.

Stellungnahme der Stiftung Gen Suisse zur Fortpflanzungsmedizinverordnung (FMedV)

décembre 2016
Die Fortpflanzungsmedizinverordnung unterstützt die Stiftung Gen Suisse im weitesten Sinne und heisst den starken Fokus auf ein erhöhtes Qualitätsmanagement der Labore und dessen Personal gut. Generell muss jedoch darauf geachtet werden, das Thema nicht zu fest zu reglementieren, um ein Übermass an Bürokratie zu vermeiden. In einzelnen Punkten empfiehlt Gen Suisse eine Anpassung der Verordnung, um der Qualität sowie der Datentransparenz stärker Sorge zu tragen.

mazze-blog-kontext