Une nouvelle piste contre l’excès d’insuline

septembre 2017

Le diabète se caractérise par un manque d’insuline. Dans le cas de l’hyperinsulinisme congénital, c’est le contraire: les patients produisent l’hormone trop souvent, en trop grande quantité, et cela même sans apports de glucides. L’insuline ayant pour fonction de métaboliser les sucres, sa surproduction conduit à une hypoglycémie chronique. Le cerveau, gourmand en énergie, est constamment sous-alimenté. La maladie peut ainsi entraîner de graves atteintes cérébrales, voire la mort dans les cas les plus sévères. Soutenue par le Fonds national suisse (FNS), une équipe de l’Université de Genève (UNIGE) est parvenue à décrire précisément les effets d’une mutation génétique fréquente dans les cas d’hyperinsulinisme congénital. Publiée dans Human Molecular Genetics, cette découverte pourrait ouvrir la voie à de nouvelles thérapies.


novembre 2018

octobre 2018

septembre 2018

novembre 2017

septembre 2017